Bouziane Bouteldja sonde le récit de cinq danseurs
marocains et deux danseurs français dans une pièce
engagée qui interroge la notion d’identité à l’aune d’une
société plurielle et fragmentée.

En 2012, Bouziane a développé son premier travail ALTÉRITE, en association
avec Coraline Lamaison, autour des questions des préjugés et du sentiment de
rejet. En dépassant sa propre histoire - familiale, de socialisation, de valeurs
issues d'une religion, d'une pluri-culturalité - il a crée une pièce à facettes
multiples. Altérité a remporté le premier prix du concours [Re]Connaissances.
Il a ensuite, grâce au solo RÉVERSIBLE, mis en mouvement une évolution de sa
pensée dans le cadre d’un processus d émancipation.
Avec la pièce FACE À TERRE, crée en 2018, il évoque le rapport à la mort et
les rituels qui s’y rattachent.

Avec TELLES QUELLES, TELS QUELS, c’est un hymne à la vie dans le cadre
d’un dialogue interculturel entre de jeunes danseurs marocains et français.
Les thématiques abordées sont en lien avec l’actualité et les
problématiques sociétales, de part et d’autre de la méditerranée.
Dans une réalité fragmentée et plurielle, la jeunesse est aujourd’hui
dans une culture mondialisée et les questions d’identité, d’altérité,
de genre… se posent de façon aigüe. Les paradoxes dans lesquels
vivent les jeunes sont questionnés et nourrissent le processus
d’écriture chorégraphique.

Un projet pédagogique se développera en marge du travail de création : il s’agira d’échanges et de débats croisant les points de vues des jeunes des deux côtés de la Méditerranée autour de leur rapport au Monde. Un film documentaire, commandé à un jeune réalisateur marocain relatera le processus de création tout en faisant le portrait des danseurs.

REDOUANE NASRY, 24 ans, de Casablanca. Il a commencé la danse en 2012 et a intégré le groupe Lhiba King Zoo avec lequel il a participé à de nombreux battles au Maroc et à l’étranger. Il a participé à une création d’HERVÉ KOUBI. Il souhaite maintenant compléter sa formation en s’ouvrant à la danse contemporaine et il a été sensible à la démarche de Bouziane Bouteldja.

MOUAD AISSI, 27 ans, de Casablanca. Il a tout d’abord pratiqué la danse hip hop au sein du groupe Lhiba King Zoo puis rejoint la compagnie de danse contemporaine 2KFAR de Khalil Bengrib avec laquelle il interprète en 2012 AGNAW, en 2015 le pièce THE BLACK TABLE, en 2016 BALLET GNAWA L’HAL. En 2016, il rejoint la compagnie MASSALA pour une expérience d’écriture autour de la pièce NASS. En 2017, il danse à nouveau avec la compagnie 2K-FAR. Par ailleurs, il donne de nombreux workshops.

ALISON BENEZECH, 32 ans, de Paris. A obtenu un diplôme d’Etat en danse option Jazz en 2010. Entre 2015 et 2017 elle a été interprète dans la Cie DYPTIK. En 2016 et 2017 elle a été interprète dans la comédie musicale RÉSISTE, chorégraphe Marion Motin. Depuis, elle danse pour la télévision, dans des clips vidéo. Elle a dansé dans le film CHATOUILLE réalisé par Andréa Bescond et Eric Metayer.

NAIS HAIDAR, 27 ans, de Tarbes. Il est danseur, interprète performer et enseigne la danse. Il a pratiqué la danse hip hop de façon autodidacte puis s’est formé auprès de Coraline Lamaison, de Cécilia Bengolea & François Chaignaud et de Bouziane Bouteldja dont il interprète FAUX SEMBLANTS en 2016. En 2018, il participe à la tournée de HASHTAG 2.0 de la Cie POKEMON. Il encadre des ateliers dans les locaux de la compagnie DANS6T à Tarbes.

FATIMA ZAHRA EL MOUMNI, 22 ans, de Meknès. Elle a été membre de l’équipe du Maroc de danse hip hop et a enseigné la danse. Elle a fait quelques formations professionnelles. Après une licence en métier de l’enseignement de l’éducation physique et sportive à l’Ecole normale supérieure de Casablanca, elle poursuit maintenant un cursus universitaire en préparant un Mastère International en management du sport à l’UFR STAPS de Bayonne (France)

ZINEB BOUJEMAA, 18 ans, de Meknès. Tout en poursuivant des études, elle pratique la danse. Elle fait partie de la compagnie 2K-FAR de Khalil Bengrib avec lequel elle danse dans le spectacle BALLET GNAWA L’HAL, qui sera joué au festival ON MARCHE à Marrakech en mars 2019. Elle sera également à l’affiche du prochain film de NABIL AYOUCHE. Débordante d’énergie, elle aimerait faire une carrière dans la danse et le cinéma

SOUFIANE FAOUZI MRANI, 26 ans, de Meknès. Il commence la danse urbaine à l’âge de 18 ans et y découvre un vrai cadre d’expression. Il adhère à l’histoire et aux valeurs positives du mouvement hip hop. Plus tard, sa soif d’apprendre le conduit à se former à tous types de danses et en particulier la danse contemporaine qui lui permet d’élargir sa façon de s’exprimer. Il rencontre les principaux chorégraphes marocains et va démarrer son premier projet professionnel en tant qu’interprète avec la Compagnie Dans6t

Suivez Dans6t
vimeo-blanc.png
facebook-blanc.png
insta_blanc.png

Dans6t 18 rue Robert Destarac

65000 Tarbes

dans6t@gmail.com

05.62.44.93.22