DANSE ET PENSÉES
mettre en mouvement le corps et l'esprit
UN DISPOSITIF DE RENCONTRE-DEBAT A PARTIR DE LA DANSE
Les journées « danse et pensée » sont des rencontres thématiques ayant pour objectif de créer du débat à partir d’extraits de danse, d’éclairages historiques et d’exercices qui mettent en jeu les participants. 
Les journées s’adressent aux encadrants de la jeunesse et sont animées par trois intervenants :
-    Bouziane BOUTELDJA, Danseur-chorégraphe, Cie Dans6T
-  
 Thomas BRANTHÔME, Enseignant-chercheur en Sciences Politiques, auteur de Histoire de la République
-    Elsa POISSONNET-BOYER, diplômée en sociologie à Sciences Po Paris et médiatrice culturelle
Teaser Danse et pensées
version longue : https://vimeo.com/296479875
Thomas Branthôme, docteur en droit et maître de conférences à l'Université Paris Descartes ainsi qu'à Science Po Paris. Il a fait sa thèse sur les Libertés sociales et travaille désormais sur la République et les mécanismes d'articulation entre l'individu et le collectif qui permettent de faire société. Son livre Histoire de la République, co-écrit avec Jacques de Saint-Victor, paraîtra dans le courant de l'année. 
Elsa Poissonnet-Boyer, diplômée de Sciences Po Paris en sociologie des arts et de la culture, défend l’art comme outil de transformation sociale. Elle monte des projets d’action culturelle avec des artistes engagés et fait le lien avec les différents publics. Elle travaille en tant que chargée du développement des publics au théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine, équipement historiquement engagé dans cette réflexion sur le rôle social et politique de  l’art. 
L'esprit du projet

Poser des questions et non pas apporter des réponses. Ceci dit, l’humilité n’empêche pas la précision. Nous avons à cœur de discuter sur une base de connaissances solide. Que le sujet soit la République, la guerre d’Algérie, l’Islam, l’histoire du droit des femmes, nous partons des faits historiques pour recadrer le débat. 
La danse est au cœur de l’initiative, car elle parle d’expérience à expérience, elle s’adresse à notre sensibilité. Sa réception et son interprétation sont subjectives. Cela permet à chacun de donner un ressenti, qui n’est pas figé. En discutant avec les autres, on peut apercevoir de nouveaux angles et faire bouger son interprétation. En ce sens, la danse met en mouvement même celui qui la reçoit. C’est un excellent outil pour démarrer une réflexion de façon ouverte. 
Une autre façon d’apporter de la matière. Dès les premiers instants, les participants sont mis à contribution par le geste, par le jeu, par des exercices chorégraphiques, en lien avec le sujet de la rencontre. Nous cherchons à travailler à partir d’eux. En intelligence avec le type de public

(jeunes, animateurs, encadrants de structures sociales, professeurs, équipe des théâtres, etc.), nous essayons de trouver le modus operandi qui engage physiquement et intellectuellement tout le monde à participer, à entrer dans le groupe, pour s’y sentir libre d’exprimer ses propres opinions. Bienveillance et liberté. La circulation de paroles sincères étant la base du débat, nous cherchons à créer un climat bienveillant, où tout le monde ose prendre la parole pour faire de ce moment de réflexion un moment de partage. STRUCTURE DES RENCONTRES La rencontre est pensée pas à pas. Pour qu’il puisse y avoir une progression dynamique dans la réflexion sur le sujet abordé, nous alternons des moments de participation par des exercices ludiques ou originaux, des extraits de danse travaillés en amont, avec retours des participants sur l’interprétation et des éclairages historiques sur ce qui vient d’être dit, et sur des sujets de fond. Nous avons bien à l’esprit que le tout doit être accessible. Nous cherchons à créer une dramaturgie pédagogique, une structure qui avance de façon rythmée et dansante tout en restant ouverte à la matière apportée par les participants eux-mêmes. 

CALENDRIER, PUBLICS, PARTENAIRES
•    Mardi 13 juin 2017, aux Ecoles municipales artistiques, 15 directeurs et animateurs de centres de quartiers de la ville de Vitry-sur-Seine
•    25 Novembre 2017, Préfecture des Hautes-Pyrénées, auprès en difficultés au sein du dispositif DILCRA
•    1er décembre 2017, Collège Paul Eluard de Tarbes, formation des professeurs o Samedi 9 décembre 2017, au Théâtre Jean-Vilar de Vitry sur Seine avec des éducateurs des Apprentis d’Auteuil, ITEP le Coteau, Le Foyer Relais de l’Enfance, l’Aide social à l’enfance pour Mineur isolé
•    Lycée Nôtre Dame de Garaison de Tarbes, parcours de débats de novembre 2017
•    Jeudi 21 juin 2018, en partenariat avec le service socio-éducatif de Vitry-sur-Seine
•    Lycée Saint Exupéry, Quartier Nord de Marseille, année 2017-2018
•    La Parvis, Scène nationale, partenaire pour une intervention autour d’un
événement artistique et dans des établissements scolaires, en cours 
•    Café Charlie, association de Besançon, 12 novembre 2018
•    Service socio-culturel de Vitry-sur-Seine, 9 décembre 2018
•    Formation inter-services, Ville de créteil, CLEA, 12 octobre 2018, 30 et 31 janvier 2019, 6 mars 2019
Suivez Dans6t
vimeo-blanc.png
facebook-blanc.png
insta_blanc.png

Dans6t 18 rue Robert Destarac

65000 Tarbes

dans6t@gmail.com

05.62.44.93.22